You are currently viewing Reprendre sa communication digitale après une longue pause

Reprendre sa communication digitale après une longue pause

Pendant quelques mois, voire des années, vous avez été régulier sur vos réseaux sociaux et sur l’ensemble de votre communication digitale. Mais voilà, pour une raison qui n’appartient qu’à vous vous avez dû faire une pause dans vos publications. Je souhaite aujourd’hui vous rassurer, ce n’est pas grave. Nous ne sommes pas des machines, et comme il n’est pas toujours possible de déléguer la gestion de ses réseaux sociaux, il faut accepter de ne pas toujours être au top.

Ce sujet me concerne particulièrement pour ces trois derniers mois et je voulais vous rappeler que si la régularité est la clé, lorsqu’il s’agit de sa stratégie digitale, pas la peine de se rendre malade. Vous êtes votre propre patron, vous avez beaucoup de responsabilités, rien n’ai jamais perdu, si l’on prend le temps de remonter dans le train.

Deux façons de revenir

Tout raconter

Si vous avez créé un lien particulier avec votre communauté, n’hésitez pas à vous dévoiler. C’est sans doute ce naturel et cette franchise qui a plu à ceux qui vous suivent sur vos réseaux. Soyez vous-même, si vous ressentez le besoin de vous expliquer, alors faites-le.

D’ailleurs, une de mes copines blogueuse a écrit un très bel article sur ce sujet : rester soi-même sur internet, je vous le conseille.

Faire comme si de rien n’était

C’est également une bonne solution. Ce n’est pas inhabituel pour un artisan, un petit entrepreneur ou un micro-entrepreneur de faire des pauses sur les réseaux sociaux. Vous savez comme moi que vous êtes la personne clé de votre activité. Et à certains moments, difficile d’être partout, même si vous êtes le super héros de l’organisation, une maladie, un surplus de travail ou un simple trop-plein, peuvent vous tenir éloigné de votre calendrier de publications.

S’organiser pour être serein

Nous sommes d’accord que toute difficulté peut être un motif de remise en cause. Vous n’avez rien publié depuis longtemps ? Pas de problème ! Avoir de l’avance sur vos publications est une bonne façon d’éviter de retomber rapidement dans le piège. Rappelez-vous, tout dans votre activité peut-être source d’idée. Faites des photos au fur et à mesure, notez tout ce qui vous passe par la tête. Et pour ceux qui n’ont vraiment pas d’inspiration servez-vous d’un marronnier. Je vous vois tordre le nez… Je ne vous parle pas d’arbre, le sujet mériterait peut-être de s’y pencher si vous êtes paysagiste, mais bien d’une aide pour votre communication digitale. Je vous mets un exemple de marronnier bien fait de ce que vous pouvez trouver sur le web. L’idée est de noter sur votre calendrier de publication toutes les journées mondiales et évènements qui pourraient vous donner de la matière. Vous êtes propriétaire d’un Food Truck, ne laissez pas passez la journée de la frite belge (le 1er août) et faites-en un moment de fréquentation !

Comme je vous dis toujours, lâchez-vous et faites-vous plaisir. Les réseaux sociaux à gérer au quotidien peuvent être assez compliqués, alors créez-en un instant agréable. Vous finirez peut-être même par aimer.

Faites-vous aider

Si vraiment ce n’est pas votre truc et que vous avez stoppé parce que cela ne vous correspondez pas, ne baissez pas les bras.

Formez-vous

Il y a des formations accessibles pour vous aider à trouver votre propre style de communication, le ou les réseaux qui vous correspondent le mieux, et votre rythme. Pas celui de votre copine coiffeuse qui est la reine d’Instagram, le vôtre, unique. Il y a les cursus basiques scolaires avec les cours pendant quelques jours et vous repartez regonflé à bloc. Ou les coachings avec cours, exercices pratiques, le tout inscrit sur une durée qui vous permet de vous entraîner et de remonter en selle avec la dextérité d’un cavalier expérimenté.

Déléguez

Tout comme la formation, c’est un investissement. Cependant comme nous passons beaucoup de temps derrière nos écrans, il ne faut pas le négliger. Contactez un Community Manager et libérez-vous l’esprit. Je suis pour le faire soi-même, à condition que cela ne soit pas facteur de stress. Alors, ne culpabilisez pas, il y en a pour tous les tarifs. Prenez simplement un moment pour comparer les offres avant de démarrer.

Faire une pause ce n’est pas un problème, à condition que cela ne soit que ça : un break. Et quand vous vous sentez prêt, respirez et lancez-vous.

Si vous ressentez le besoin de vous former ou de déléguer, contactez-moi. Je peux vous accompagner, quelle que soit votre stratégie. Pensez à télécharger mon bonus pour vous aider à choisir le ou les réseaux adaptés à vos envies.

Cet article a 18 commentaires

  1. Cédric Gautier

    …c’est vrai qu’on prône la régularité comme gage de réussite mais force est de constater que parfois c’est lourd. Quand une pause s’impose il faut la prendre pour savoir revenir en pleine force et forme !

    1. Gaëlle Lavaud

      En effet ! Savoir se préserver pour revenir avec toute l’énergie créatrice, c’est important.

  2. gladys

    La régularité est importante mais savoir se reposer et faire des pauses régulières est vital 😉 Merci pour cet article qui nous rappelle la simplicité de ce besoin sans culpabilité.

    1. Gaëlle Lavaud

      Avec plaisir ! 😉

  3. Marina

    Bonjour, merci pour cet article qui tombe à point en période estivale où l’on a envie de prendre un peu de recul et de recharger les batteries. Il ne faut pas culpabiliser et penser que ce temps sera irrécupérable !!

    1. Gaëlle Lavaud

      En effet ! 😉

  4. Merci pour cet article et pour les précieux conseils ! Il est utile de savoir comment agir dans de telles situations et comment se remettre en forme.

    1. Gaëlle Lavaud

      C’est exactement ça ! 😉

  5. Virginie Mauz

    Super intéressant… et décomplexant pour moi qui ai de gros soucis de régularité (en fait je déteste me sentir “dans l’obligation” de… une épicurienne fondamentalement, donc dès que j’ai le “il faut” qui survient, ça tue le plaisir!
    Je note aussi la possibilité de déléguer… je saurai m’en souvenir en temps voulu (j’espère arriver à un stade où je pourrai investir dans cette solution!!)
    Merci 🙂 au plaisir! Virginie de wHoUman

    1. Gaëlle Lavaud

      Merci, oui interdit de culpabiliser quand on fait tout soi-même. Je te souhaite d’arriver à la délégation des tâches ingrates. 😉

  6. Valériane Theys

    C’est une question que je me suis déjà beaucoup posée ! Et au final je rêve de pouvoir déléguer cette tâche à quelqu’un qui adore faire ça 😀 on verra plus tard quand j’aurai des rentrées !

    1. Gaëlle Lavaud

      Oui quand vraiment cela ne plaît pas, c’est la clé pour pouvoir continuer !

  7. eric

    Je suis bien d’accord qu’il faut trouver un juste équilibre dans sa présence sur les réseaux, et que ce n’est pas toujours facile … Pour ma part j’essaye planifier au mieux avec les outils des réseaux, et d’ailleurs en suivant ton guide 😉 … Et puis lorsqu’en vacance, et bien je suis en vacances et fais pour le mieux …

    1. Gaëlle Lavaud

      Merci Eric 😊!

  8. Même si la régularité est importante pour les algorithmes des réseaux sociaux, notre bien-être physique et mental l’est encore plus. Il ne faut pas hésiter à faire des pauses si besoin, c’est parfois dans ces moments-là qu’on retrouve un regain de créativité d’ailleurs 🙂 prendre de l’avance est essentiel pour moi aussi !
    Merci pour cet article qui déculpabilise 😉

    1. Gaëlle Lavaud

      Avec plaisir Charlotte !

  9. Amandine Bertrand

    Merci pour cette baisse de pression sur “c’est OK d’être humain”!

Laisser un commentaire