5 peurs qui vous bloquent pour communiquer sur les réseaux sociaux

5 peurs qui vous bloquent pour communiquer sur les réseaux sociaux

Quand je parle de communiquer sur les réseaux sociaux à mes microentrepreneurs et artisans, en début de séance, j’ai souvent les mêmes réactions. Le coaching sur le site internet OK, mais les médias sociaux, non ça va aller, ce n’est pas pour moi. Bien sûr, je ne les force pas ! Pourtant, je leur remémore qu’ils ont ressenti le besoin de faire appel à moi et qu’il serait dommage de se couper d’une partie de mon accompagnement. De fait, face aux chiffres, difficile de s’amputer de cette partie de la communication, je vous le dis à nouveau, en France on passe environ 1 h 30 sur les réseaux sociaux par jour. Votre communication peut rester totalement gratuite si vous le souhaitez, cela vous demande juste un investissement de temps.

C’est pourquoi aujourd’hui, je veux décortiquer avec vous ces raisons qui nous poussent à nous passer d’un tel levier pour notre activité.

Je n'ai rien à raconter

Faux ! Votre activité vous la portez, vous en êtes fier, elle s’articule autour de valeurs qui vous correspondent. Parlez-en ! Il se passe forcément quelque chose que vous pouvez partager. Si la période est calme, parlez de vous. De ce qui vous a poussé à vous trouver là. Vous n’avez pas besoin de faire de longs posts.

Remercier vos clients et ces moments qui vous lient. Présentez ce super fournisseur dont la démarche sur sa production donne une autre portée à la vôtre.

Vous comprenez ? Les sujets sont vastes, alors ne vous limitez pas.

Ce que je vous propose est de vous faire une liste que vous laissez à portée de votre main, et à chaque fois qu’il se passe quelque chose d’intéressant notez-le. Pendant votre pose café (cigarette, thé…), trouvez un thème dont vous aimeriez parler. Au début, l’exercice vous semblera difficile, mais au bout de plusieurs jours, les sujets s’entasseront et lorsque vous devrez publier quelque chose, vous n’aurez plus qu’à piocher dans cette réserve.

J'ai peur d'être ridicule

Cette peur-là revient très souvent. Attachée à celle du regard des autres, difficile de s’en détacher. Pourtant vous savez ce qu’on peut lire sur les réseaux. Entre les avis de ceux qui ont vu deux tutos et qui se croient experts du sujet, et ceux qui visiblement viennent de se cogner le petit orteil (si ça fait mal, les pauvres 😂) dans un meuble avant de publier, il y a de quoi vous rassurer. Et puis rappelez-vous de Mamie Colette qui vous répétez « le ridicule ne tue pas ».

Le plus difficile est de se lancer. D’ailleurs au début, vos posts trouveront peu de public vu que vos pages sont en construction. Alors, ce que je conseille est de se faire plaisir, ceux qui vous likeront seront ceux qui vous apprécient pour commencer. Vous affinerez au fur et mesure de votre activité et de votre expérience.

Je n'ai pas le temps

Cette objection est une vraie. C’est un fait, vous n’avez pas le temps, les journées sont courtes et vous passez votre temps à courir. En plus, comme vous n’avez véritablement pas envie de faire des publications régulières autant avoir une raison réelle.

Comme pour le reste de votre journée, vous pouvez vous organiser et créer votre routine digitale.

1 — Caler cette tâche dans votre emploi du temps. Si vous n’aimez vraiment pas ça 15 minutes par semaine pour commencer si vous publier une fois, devraient suffire.

2 — Pas besoin d’être présents sur tous les réseaux sociaux, choisissez les bons, ceux qui vous correspondent à vous et votre clientèle idéale.

Si c’est difficile, je vous ai créé un bonus pour vous aider à faire votre choix, c’est offert, vous n’avez qu’à vous inscrire !

3 — Programmez vos publications.

Il y a des logiciels pour le faire, comme Hootsuite ou Buffer pour les plus connus. Pour gérer 3 comptes, il existe même des solutions gratuites.

Les réseaux sociaux ce n'est pas mon truc

Vous ne vous y retrouvez pas, vous ne vous en servez que pour rester en contact avec les amis et la famille. Vous ne saisissez pas pourquoi tant de personnes en font l’apologie ! Moi comprise. Sachez que j’ai longtemps été comme vous.

Je déteste les conflits et les jugements, et ce sont les seules choses qui me sautaient aux yeux quand je me suis lancée. J’ai même fait une énorme pause avec mon burn-out. Trop violent pour moi. Mais ce n’était que mes peurs que je cristallisais. Aujourd’hui, quand un post ne me correspond pas, je la passe, si je m’aperçois que l’auteur persiste dans ce qui me gêne, je me désabonne ou je l’enlève des personnes que je suis. Je suis maîtresse de ce que je consulte.

Alors pour les publications, je fais la même chose, je fais ce qui me ressemble. Dans le ton qui me convient, parce que c’est mon activité et que je ne vois pas l’intérêt d’être comme les autres.

Je suis trop vieux pour ces c...

arme fatale

Désolée, un de mes films cultes. L’arme fatale et Roger Murtaugh, pour ceux qui ont besoin de la référence, joué par Danny Glover.

Faux ! Il n’y a pas d’âge pour la communication digitale.

Récemment, j’ai entendu parler de cette Japonaise âgée de 90 ans, gameuse et youtubeuse, on en parle ? Je vous laisse un lien d’article qui raconte ces seniors qui cartonnent sur TikTok !

Vous savez ce réseau social n° 1 chez les 13-15 ans ?

On est d’accord, cette excuse n’est pas crédible. Alors quel que soit votre âge, lancez-vous !

Résumons si vous le voulez bien :

  • Oui finirait par trouver votre public,
  • N’écoutez pas les mauvaises langues,
  • Organisez-vous,
  • C’est gratuit, servez-vous de ces supports pour parler de votre super activité !
  • Non il n’y pas d’âge limite !

Pour aller plus loin, je vous laisse le lien vers le super article de Cédric du blog Je suis Commerçant qui vous donne des conseils  pour rendre votre communication Facebook attirante.

Si vous avez besoin d’aide sur ces sujets ou sur votre site internet, je fais de l’accompagnement individuel et sur mesure pour les autoentrepreneurs, les artisans et les entrepreneurs. Je m’adapte à votre besoin et votre activité. Merci de m’avoir lue !

Cet article a 37 commentaires

  1. Amandine

    Bon, c’est officiel, j’ai 4 des 5 blocages… Même si j’aime tellement cette référence que je pourrais donner le cinquième juste pour rire !
    Merci pour cet article qui me rappelle que même si j’ai peur, c’est mieux de le faire 🙂

    1. Gaëlle Lavaud

      Oui Amandine, fonce !😉

  2. Nadia

    Merci pour ce superbe article. J’ai dû vaincre mes peurs pour me lancer… Je dois travailler sur ma gestion du temps… Le temps… Qu’est-ce que j’aimerai que les journées passent moins vite!

    1. Gaëlle Lavaud

      Oui, le temps, on ne peut pas le maîtriser à 100%, mais on peut essayer !

  3. Marie Jaaem

    Je pense avoir surtout la 1ere peur, comment différencier le contenu RS de celui du blog en fait.

    1. Gaëlle Lavaud

      Reste toi-même c’est la clé !😉

  4. LaurA

    Très intéressant. Les réseaux sociaux sont un nouvel outil de communication pour les entreprises.

    1. Gaëlle Lavaud

      C’est tout à fait vrai Laura !😉

  5. Caroline

    Ce qui me dérange pour l’instant, c’est que ce sont mes amis proches qui sont sur mes réseaux sociaux. Étant donné que j’utilise mon vrai nom, ils m’ont retrouvée sur Facebook 🙂 J’aurais aimé avoir un moment au démarrage de mon blog, où je pourrais publier sans me faire ” juger ” par mes connaissances directes.

  6. Aurlane

    Mon problème à moi c’est que j’ai souvent peur de rien avoir d’intéressant à raconter. J’ai aussi peur de trop rabâcher toujours la même chose. Mais j’ai aussi compris que tout le monde ne voit pas tout le temps tous mes posts et que s’il ne sont pas intéressés ils passeront simplement leur chemin. En gros il n’y a pas de mal à essayer.
    En tout cas merci beaucoup pour tes conseils, je vais m’empresser de les mettre en pratique !

    1. Gaëlle Lavaud

      Avec plaisir Aurlane ! Tout ce qui attrait à ta passion trouvera d’autres passionnés, n’hésites pas. J’ai lu quelque part qu’il faut répéter une information 5 fois à son audience pour qu’elle soit retenue. Tu peux y aller !😉

  7. Cédric Gautier

    AAahhh décidément la peur prend bien des formes / Pourtant c’est bien uniquement nous même qui la construisons en permanence 😉

    1. Gaëlle Lavaud

      C’est tout à fait vrai Cédric ! Nous sommes donc capables de les surmonter !😉

  8. Et bien j’ai l’impression que c’est article a été écrit pour moi ! 😂 A part le dernier blocage mais par contre je me reconnais totalement dans la référence cinéma… J’adore ce film. 😅
    De mon côté.. Plus que des blocages, ce sont des excuses j’ai l’impression mais tu as raison, l faut s’y mettre ! Merci pour ce coup poured aux fesses!

    1. Gaëlle Lavaud

      Avec plaisir Nadia, c’est mon rôle en tant que e-coach ! 😉

  9. objectif100

    Bonjour Gaëlle, super article, ça tombe à pic pour faire le point à ce niveau là, j’ai surtout besoin d’un programmeur qui optimise mon temps , trop cool ! merci

    1. Gaëlle Lavaud

      Avec plaisir, Trello est un très bon outil (gratuit) de gestion de tâche. J’ai fait un article dessus, hésites pas à t’y rendre !😊

  10. Caroline

    C’est trop amusant comme on s’y retrouve… 😀 néanmoins à l’heure actuelle c’est un moyen de communication indispensable et il faut se donner des coups de pied aux fesses pour l’utiliser car ça sera trop dommage de s’en priver ! Merci pour ce chouette article 🙂

    1. Gaëlle Lavaud

      Thème important. Merci Caroline !😊

  11. Superbe article ! Simple et efficace. 😊 Au départ, avec les réseaux, j’ai l’impression qu’on souffre un peu du syndrome de l’imposteur. Et tu as très bien détaillé toutes les croyances limitantes que l’on pourrait avoir…et qui reste facilement surmontables avec le temps..😉 Un très bon exercice pour se lancer! Car au final, les mauvais retours et autres “haters” sont plutôt rares et vu la quantité de contenus “non travaillés” (rahh cet orteil, parlons-en, j’en souffre encore!), nos posts plus “réfléchis”, sortiront plus facilement du lot…😊

    1. Gaëlle Lavaud

      Orteil et syndrome de l’imposteur, je pourrais en débattre longtemps!… Les réseaux et la communication en général, demandent des sauts dans le vide. Mais plus on le fait souvent, plus c’est simple. 😊

  12. Nico06

    Il faut vivre avec son temps pourrait on dire, cependant il est encore possible de se passer des RS… Encore faut-il que ce soit pour de bonnes raisons. Vous évoquer de vrais freins (notamment celui de la peur d’être exposé au conflit permanent) que je comprends tout à fait. A chacun de voir…

    1. Gaëlle Lavaud

      En effet, je voulais simplement montrer que nos blocages viennent seulement de nous. On choisit d’y porter attention ou non.

  13. Vero

    Pour m’être lancée depuis peu sur les réseaux sociaux, j’ai compris que c’est l’effet furtif et éphémère qui me dérange. Peut-être une 6e peur : celle de vivre trop vite et de façon trop superficielle. Mais je suis d’accord avec toi, à un moment il faut lâcher le téléphone à roulette et vivre avec son temps 😄

    1. Gaëlle Lavaud

      Oui, surtout que ces médias sont gratuits et largement utiliser. Tu peux aussi choisir d’avoir des relations qui te ressemblent même sur les réseaux. 😉

  14. eric

    Merci Gaëlle et je partage tous ces freins que j’ai du apprendre à garder sous contrôle … bien que ces freins reviennent facilement au galop dés que nous leurs laissons la possibilité de le faire. Mais petit à petit nous adoptons rigueur et persévérance …

    1. Gaëlle Lavaud

      Tout à fait Eric, rigueur et persévérance, mais surtout arrêter de réfléchir et se lancer.

  15. Je me retrouve bien dans le blocage “je n’ai pas le temps”.. Et pourtant, je sais que c’est une erreur de ne pas y accorder quelques minutes par jour voire par semaine ! Cet article m’a reboostée pour m’y remettre, reste plus qu’à lire ton guide pour attaquer sur le bon réseau social 😉 merci !

  16. coumbanar

    Merci beaucoup Gaelle,
    Très bon article! tu as fais une analyse juste des blocages qui peuvent nous empêcher de communiquer via les réseaux sociaux! Je me suis retrouvée dans au moins 2! faudra que je me lance pour voir ce que ça donne! :):)

    1. Gaëlle Lavaud

      C’est le premier pas le plus difficile ! N’hésite pas 😉.

  17. Marie

    Très sympa ton article ! J’avoue que je bloque un peu aussi mais je me force. Je commence aussi à trouver ma voix sur Instagram car mes premiers post étaient trop sérieux. Bref, tout s’apprend.

    Mais il me reste un blocage qui m’empêche de me lancer sur YouTube alors que j’en ai envie: la peur de la haine en ligne, surtout contre les femmes… Mais bon, j’imagine qu’on apprend à faire abstraction.

    1. Gaëlle Lavaud

      Un pas à la fois Marie. Quand ça sera le moment tu y arriveras comme le reste !

    2. Gaëlle Lavaud

      Oui ! Comme tu as fait jusqu’à présent ! Tu visualises et tu te lances !😉

  18. franck

    Merci pour cet article, je vais regarder la programmation des publications d’un peu plus près pour gagner du temps !

    1. Gaëlle Lavaud

      Oui souvent tout est affaire d’organisation ! 😉

  19. Caroline

    pas de blocage mais pas forcément les bonnes tactiques, à suivre alors !

Laisser un commentaire