10 jours pour se lancer à son compte Jour 7 Démarrer votre prospection

10 jours pour se lancer à son compte Jour 7 Démarrer votre prospection

Je vous souhaite la bienvenue en journée 7 ! Maintenant que nous avons bien avancé sur la concrétisation de votre projet d’entreprise, nous allons nous pencher sur une question pratique, celle de la recherche de client. Cette phase qui est présente dans toute la vie de votre commerce s’appelle prospection.

Je pense que celui-ci ne vous est pas totalement inconnu. Prospecter consiste à chercher de nouveaux clients, mais pour vous qui débutez, c’est commencer à en trouver tout simplement. Ça y est votre bail est signé, dans 2 mois, votre boutique de thé biologique ouvre. Vous tremblez d’excitation, rien que de l’imaginer pleine de clients. Il y aura ceux installés sur votre terrasse et ceux tout bonnement venus faire le plein de nouvelle saveur. Mais tout à coup, votre estomac se tord. Et si personne ne venait, après tout vous n’êtes pas dans la rue la plus passante… Comment faire arriver les gens jusqu’à vous ?

C’est pour vous rassurer sur cette étape que je vais regrouper ici une belle boîte à idées où vous pourrez piocher juste avant de vous lancer ou au moment de l’ouverture.

Attirer les clients à soi

C’est ce qu’on appelle l’Inbound marketing ou l’art de faire venir les clients à soi. C’est le plus long à mettre en place, mais quel bonheur quand ça fonctionne !

Le bouche-à-oreille

La première chose, la plus évidente aussi. Parlez de votre projet, sans restriction. Tous ceux que vous croisez sont des prospects potentiels ou connaissent une personne qui pourrait le devenir. Je sais c’est difficile de discuter de quelque chose qui vous tient à cœur, et je ne sais pas pour vous, j’ai toujours l’impression de gêner les autres quand je fais mon auto promotion. Alors, faites-le de façon légère et stratégique. Ne sautez pas directement sur la personne pour lui parler de votre projet en long, large et en travers. Allez-y avec passion et juste pour donner envie d’en savoir plus. Si la personne enchaîne avec des questions, c’est gagné, si elle sourit et enchaîne sur autre chose, vous comprendrez qu’elle ne se sent pas concernée. Mais cela ne voudra pas dire qu’elle ne parlera pas de vous. 

Si vous avez déjà réalisé votre carte de visite ou édité des flyers pour le jour d’ouverture, ayez le réflexe de toujours en avoir sur vous et distribuez-les avec générosité. 

Présentez-vous à l’ensemble de vos voisins commerçants, entretenir de bonnes relations avec eux est aussi un facteur de réussite.

Les réseaux sociaux

Vous pensiez pouvoir y échapper ? Eh bien, non ! En 2021, plus personne ne peut se passer des réseaux sociaux pour un business qui fonctionne et perdure. 

Avez-vous choisi quel réseau utilisé pour votre entreprise ? Pour répondre à cette question, je vous propose de télécharger mon guide pour vous aider dans cette démarche et vous donner des idées.

Une fois que cela sera fait, votre objectif va être de faire parler de vous au maximum. Si vous avez créé votre page pro sur Facebook, inviter tous vos amis à l’aimer. Inscrivez-vous dans des groupes de commerçants de votre ville et publiez votre ouverture prochaine. Annoncez-le assez à l’avance pour que ce soit vu par un maximum de monde et répétez l’opération sous différente forme. Vous venez de recevoir votre mobilier ? Une photo, un mot engageant et on publie. Vous rencontrez un de vos fournisseurs ? Un photo, un mot sur le pourquoi vous l’avez choisi (attention on ne parle pas d’argent, mais plutôt des valeurs qui vous rapprochent) et vous postez. Faites ça jusqu’à l’ouverture. Premièrement, cela va vous rendre familier avec le réseau en question. Deuxièmement, cela va vous permettre de commencer à créer votre communauté autour de votre entreprise que ce soit une boutique de vente de thé, ou un cabinet de naturopathie.

Créer du lien amène les gens à soi, ceux qui se reconnaîtront en vous et vos valeurs. C’est pour cette raison que je vous les ai fait travailler au début, elles doivent transparaître dans toutes vos actions !

Les médias

N’hésitez pas à contacter la presse et la radio locale. Demandez à être interviewé pour présenter votre projet. Là aussi, c’est vos valeurs et votre élément différenciant qui feront qu’on s’intéressera à vous. Faites-le bien en amont de votre lancement, souvent les sujets sont bouclés plusieurs semaines à l’avance. Il serait dommage de voir l’article paraître au mauvais moment. 

Juste avant nous évoquions les réseaux sociaux. Vous le savez il existe des personnes dont le métier est de nouer des partenariats et de parler des marques qui les paient. Je ne vous demande pas de contacter les gros du métier, chercher des micro-influenceurs (entre 5 et 10 k de followers). D’une part, les premiers sont inaccessibles et hors de prix, d’autre part les deuxièmes seront peut-être heureux de parler de vous en échange d’un simple cadeau ou à des tarifs abordables. Essayez de trouver ceux qui fonctionnent dans votre région. Les gens aiment consommer local alors n’hésitez pas à jouer la carte à fond.

Votre ville est aussi un bon moyen de vous faire connaitre, via leurs réseaux sociaux ou la gazette mensuelle, elle couvre beaucoup de monde et le fait souvent gratuitement.

Allez chercher ses clients

Ici, on va parler de prospection dans toute sa beauté. Je sais, ce n’est pas facile, mais c’est aussi ça être à son compte. Chercher des clients est nécessaire, alors prenez une grande inspiration et c’est parti !

La distribution de flyer

Pour le début de cette aventure n’hésitez pas à faire un spécial, avec une offre promo pour faire venir le maximum de monde sur les premiers jours, comme 20 % de réduction du… au… sur tous vos achats sur présentation de ce flyer.

Cela permettra à vos premiers clients de vous essayer en ayant l’impression de faire des affaires. Bien sûr, annoncez-le sur vos réseaux par la même occasion.

Ensuite, il vous reste plus qu’à mettre dans toutes les boîtes du quartier autour de votre boutique, en proposer aux commerçants de votre ville, en laisser partout où on vous autorisera à le faire.

Vous pouvez aussi en mettre sur les voitures sur les parkings des centres commerciaux alentour.

Les flyers demandent un investissement financier et n’ont qu’un retour limité, mais encore aujourd’hui, il ne faut pas les négliger.

Le téléphone et le mail

Là, je sais que cela va vous faire tordre du nez. Rassurez-vous au lancement cela ne concerne que peu de monde. Difficile de se lancer sans fichier client, vous n’allez pas appeler tout l’annuaire de votre ville non plus. 

Pourquoi est-ce que je vous en parle alors ? Parce qu’il est possible d’acheter des listes de numéros de téléphone à des sociétés de marketing ou de demander à des centres d’appels spécialisés. Pour tout vous dire, c’est un métier que j’ai fait avant de devenir conseillère financière. C’est ingrat, et cela, autant de retour que le boîtage. Mais cela fonctionne, alors si vous pouvez vous permettre d’investir, allez-y.

Faire de l’emailing peut se faire sur le même principe, il est possible d’acheter des listes d’emails en choisissant les critères qui vous intéressent. Vous risquez d’atterrir dans les courriers indésirables des destinataires, mais comme vous ne vendez rien de plus que votre lancement, cela peut vous permettre d’être vu et de faire venir. 

 Une fois, votre activité sur les rails, vous devrez refaire chacune de ces étapes, faire parler de vous est essentiel. Les réseaux sociaux sont aujourd’hui incontournables, ne les négligez surtout pas. Posez-vous toujours la question de ce que votre client parfait ferait ? Où cherchent-ils ses commerçants ? Où serez-vous certain d’être vu ? Soyez logique dans votre recherche de visibilité.


Vous voulez revoir les journées précédentes, c’est ici :

  • Jour 0, présentation du programme
  • Jour 1, définir vos valeurs d’entreprise
  • Jour 2, trouver votre élément différenciant
  • Jour 3, fabriquer vos personas
  • Jour 4, établir son SWOT de lancement
  • Jour 5, définir le PESTEL de l’activité
  • Jour 6, construire votre business model. 

Des questions ? Contactez-moi ! 😉

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire